Depuis le 1er janvier 2006 tout bassin privé doit être sécurisé suivant des normes bien précises. Faisons un petit tour d'horizon de la réglementation et des solutions possibles.

Pourquoi protéger son bassin ? Zoom sur la réglementation autour des piscines ?

Qui est concerné par la loi ?
Toute piscine privée enterrée ou semi-enterrée, de plein air à usage individuel ou collectif doit disposer d'un système de sécurité agréé (voir chapitre suivant). Les spas et jacuzzi sont aussi pris en compte par cette réglementation.

Pourquoi ?
Le nombre de noyades en piscine représentait encore 24% des noyés en 2015 et touche beaucoup plus les enfants que sur les autres lieux (mer, cours d'eau, plan d'eau et autres). En 15 ans le nombre de piscines a été multiplié par 2,5 mais les noyades ont stagné. Cette loi sauve des vies. (Source : enquête noyade 2015 Santé Publique France)

Quels sont les risques ?
Si votre installation n'est pas conforme vous risquez 45 000 € d'amende et des sanctions pénales.

Les solutions pour sécuriser son bassin.

Les propriétaires ont pour obligation d'utiliser un des 4 dispositifs préconisés par la loi et conforme avec les normes associées :
  • Barrière de protection : norme NF P. 90-306
  • Couverture de sécurité : bâche ou volet : norme NF P. 90-308
  • Abri de piscine : norme NF P. 90-309
  • Alarme : norme NF P. 90-307

Premier cas : Installer des barrières de protection -  NF P. 90-306

barrière de piscineLes barrières de protection de piscine mesurent au minimum 1m10 de haut et sont de 2 types : fixes ou amovibles.
Installer des barrières de protection autour de votre piscine n'est pas très compliqué : il suffira la plupart du temps de faire des trous dans votre dalle afin d'y insérer les poteaux de façon définitive ou non.

Dans tous les cas vous devrez veiller à bien vérifier que la barrière respecte la norme NF P. 90-306 et que vous avez assez de place pour la poser : elle doit se trouver à au moins 1m du bassin. Par contre une barrière de piscine ne protégera en aucun cas votre bassin.

Les tarifs varient en fonction de la qualité de la barrière : si elle est rigide ou souple et si elle sait se faire discrète ou pas (parois transparentes).

Deuxième cas : La couverture de sécurité -  NF P. 90-308

Les couvertures de sécurité regroupent deux éléments distincts : les bâches, toiles tendues au-dessus de la piscine, et les volets, lames flottantes sur le dessus de l'eau. Dans les deux cas la norme NF P. 90-308 doit être respectée pour garantir la sécurité des personnes ou animaux qui passent près de votre piscine.

 

Bache à barre pour piscine
Les bâches à barres sont l'addition d'une bâche PVC avec l'adjonction de barres en général en aluminium.
La bâche permet de disposer d'une protection du bassin contre les éléments et les pollutions extérieures tout en gardant une partie de la chaleur de l'eau de votre piscine. Les barres permettent d'ajouter un renfort structurel à la bâche évitant ainsi toute personne de passer à travers. Il est conseillé d'utiliser un enrouleur afin de stocker plus facilement la bâche à barre quand la piscine est utilisée.
Les bâches sont souvent assez longues à mettre en place et à enlever (système de tendeurs, d’attaches).

Volet de piscine immergé
Les volets de piscines sont de 2 types : immergés ou hors sol.
On parle ici de la positon de l'enrouleur : dans le premier cas il est situé dans l'eau et ne dépasse pas de la piscine, alors que dans le second il est situé au-dessus du bassin. Le gros avantage des volets roulants de piscine est qu'ils sont très simples à déployer ou replier.
Par contre il est conseillé d'utiliser un filet sur le volet pendant la période hivernale afin de retenir les pollutions extérieures.

Troisième cas : l'abri de piscine - NF P. 90-309

Abri de piscine
Les abris de piscine sont des structures rigides plus ou moins évoluées généralement en aluminium et polycarbonate. Ils doivent répondre à la norme NF P. 90-309.

Avec un abri, votre piscine est totalement protégée et vous pouvez l'utiliser même quand les températures sont fraîches dehors. Si vous optez pour des modèles mi- haut ou haut ils vous permettront aussi de profiter de la zone autour de votre bassin.

Il existe beaucoup de formes et de structures d'abri différents. Il est conseillé d'avoir un abri qui se déplie et se met en place facilement afin que vous profitiez au maximum de votre piscine. Leur installation peut nécessiter un permis de construire (abris haut et mi- haut) et la mise en place de rails de guidage.

Découvrez notre sélection d'abris de piscine.

Quatrième cas : les alarmes -  NF P. 90-307

Les alarmes de piscines sont des éléments à ajouter autour de votre piscine afin de détecter une intrusion dans un périmètre ou la chute d'un corps dans l'eau de votre bassin.
Elles doivent être conformes à la norme NF P. 90-307.

On distingue deux modèles :

  • Les alarmes périphériques : elles sont constituées de plusieurs éléments (de 2 à 4) disposés aux coins de votre piscine. Chaque élément émet un rayon vers un autre élément. Quand celui-ci est coupé, l'alarme s'enclenche.
  • Les alarmes immergées : elles sont constituées d'un bloc et d'une ou deux sondes. Dès que des vagues sont détectées à la surface de l'eau elles se déclenchent.

Les alarmes sont les dispositifs les moins onéreux pour répondre à la réglementation, mais elles ne proposent aucuns services en plus : votre bassin n'est pas protégé des pollutions extérieures et si vous avez des animaux domestiques il vaut mieux oublier les alarmes périphériques.
L'alarme périphérique nécessite une alimentation électrique et ce de toutes les bornes. Il vaut mieux prévoir son installation à la création de la piscine.

La loi a obligé les particuliers à sécuriser leurs bassins pour protéger les enfants qui les utilisent. En fonction de la typologie de votre bassin et de vos moyens, vous pourrez choisir parmi quatre équipements différents : les barrières, les couvertures, les abris et les alarmes.