On aime tous avoir des moments de détente et de loisir au bord d’une piscine. Organiser des piscines party en famille ou avec des amis.
Ces instants de bonheurs sont encore plus grands lorsque l’on a à faire à une piscine véritablement pratique de par son entretien.
C’est une attention que l’on doit accorder tout au long de l’année, en été mais surtout en hiver. Il est important de protéger sa piscine durant la période estivale. C’est un entretien économique qui vous met à l’abri d’énormes travaux de rénovation à la fin de la saison. L’un des moyens les plus efficaces pour se faire est l’utilisation de la bâche hivernale. Dotée de multiples propriétés, elle sécurise et protège efficacement votre piscine des pollutions extérieures.

Présentation de la Bâche d’hivernage

La bâche d’hivernage est un tissu en polyester, enduit de PVC sur les 2 faces. Son imperméabilité empêche la pénétration de corps extérieurs dans la piscine (insectes, débris végétaux, déchets divers). Elle assure ainsi la protection de l’eau de piscine durant la période hivernale : on parle d’hivernage de la piscine.

Quels sont les atouts de la Bâche d’hivernage

En plus de son efficacité et de sa résistance, la bâche d’hivernage compte plusieurs atouts à son actif. Conforme aux normes de sécurité (NF P90-308) et de protection en vigueur, elle est une couverture de sécurité idéale. Elle protège l’eau de piscine des intempéries et bactéries comme la formation des algues, des feuilles et des détritus amenés par le vent et les insectes. Elle permet ainsi de garder l’eau propre en toute saison et spécifiquement en hiver. Elle est facilement maniable et ne nécessite aucune expertise pour son installation. 

Elle est économique : la bâche hivernale se lave à la fin de la saison et peut être conservée jusqu’à la prochaine saison. De plus, la plupart des bâches d’hivernage disponibles sur le marché offre un très bon rapport qualité prix.

Les points forts de la Bâche d’hivernage

Dans l’achat de tout article, il y a des éléments essentiels sur lesquels il faut être attentif. En ce qui concerne les couvertures de protection, comme la bâche hivernale, il faut tenir compte de : 
- La sécurité 
Il faut s'assurer que la bâche que l’on désire acheter respecte les normes de sécurité en vigueur. Vérifiez son poids et sa capacité de protection face aux enfants et aux animaux. Assurez-vous de son dégrée de résistance lorsqu’elle est fixée au dessus du bassin. 
- Du poids 
Le poids de la bâche est fonction de l’espace de la piscine à couvrir. Indiqué au m² par les fabricants, il doit être à même de conserver une certaine résistante lorsqu’il est apposé. 
- Du prix 
Le prix varie en fonction de la bâche choisie et de la qualité. S'il s'agit d'une bâche immergée, elle peut coûter jusqu'à 5 000 euros. Pour une bâche à bulles, le coût oscille autour de 100 euros. C’est une grille qui correspond à toutes les bourses. Toutefois, prenez votre temps avant de procéder à l’acte d’achat. 
- Le système de fixation 
Lors de l’achat de votre bâche, il faut vérifier le système de fixation. Vérifiez l’état des sangles, des sandows, des ressorts, des accroches. Assurez vous que ces dernières sont bien fixées sur la margelle. Si c’est une bâche à barre, vérifiez que le nombre de barres est suffixant. L’absence de l’un de ses éléments entraîne un déséquilibre de la bâche lors de son installation et vous expose à des coups de vent et à une insécurité pour vos enfants et vos animaux. 
- La résistance 
Vu le rôle délicat que joue la bâche, il faut s'assurer de sa capacité de résistance. Une bâche à même de résister aux rayons ultra violets, au chlore, aux déchets et aux intempéries. Une bâche qui pourra vous accompagner saison après saison.

Les procédés de couverture d’hivernage

En matière d'hivernage, il existe deux procédés actuellement utilisés par les professionnels avertis. Il s'agit de l'hivernage passif et de l'hivernage actif.
Plus complexe à mettre en oeuvre, la première technique permet un nettoyage en profondeur de la piscine, ainsi que ses principales composantes. Ici, l'eau subit un traitement au pH. Une fois le niveau de l'eau diminué, des flotteurs et des bouchons d'hivernage sont installés avant de protéger la piscine d'une bâche ou d'une couverture d'hivernage.

La seconde technique, plus simple à mettre en oeuvre, permet d'adapter le temps de fonctionnement de la filtration de l'eau du bassin aux températures.
La particularité de cette technique réside dans le fait que durant le processus, le traitement de l'eau est interrompu. Grâce à ces informations pratiques, choisir le procédé d'hivernage adapté à la situation de vos piscines sera aisé.
Les professionnels de l'entreprise Sheltom, expérimentés en pose de bâches d'hivernage vous apportent l'assistance nécessaire pour prendre soin de vos bassins.