La piscine est depuis quelques années considérée comme un nouvel espace de vie et non plus comme un élément indépendant et à part du reste de votre habitation. C’est pourquoi le positionnement de votre future piscine est une étape importante dans la réflexion des étapes du projet d’installation.

L’emplacement choisi et le positionnement va agir sur plusieurs paramètres tels que le coût, le type de piscine, le fonctionnement de celle-ci et surtout l’usage futur. Voici nos meilleurs conseils pour réussir le positionnement parfait de votre future piscine.

Le positionnement en fonction du terrain

L’idéal pour positionner votre piscine est de le faire sur un terrain plat, stabilisé dépourvue d’humidité. Toutefois, ces paramètres ne sont pas toujours possibles, et l’implantation de la piscine doit se faire en s’adaptant à l’environnement présent. Faire appel à une entreprise professionnelle et spécialisée est conseillé pour éviter tout problème par la suite.

En cas d’un terrain avec une pente, le coût d’installation sera plus conséquent puisqu’il faut au préalable rendre la zone totalement plane, installer un système de drains et renforcer les fondations de la future piscine. La piscine ne doit pas être installée en bas de pente pour éviter de recevoir les eaux ruisselantes et les déchets du terrain.

Pour un terrain en forme de cuvette, il faut également aplanir le terrain et installer aussi un système de drains. Cherchez toutefois à installer votre piscine sur un autre terrain si vous le pouvez. Les emplacements en forme de cuvette ont le désavantage de favoriser le ruissellement des eaux de pluie, mais aussi des déchets présents sur le terrain.

Construction piscine

Le positionnement selon la nature du sol

Lorsque vous constituez votre projet de piscine, vous devez prendre une attention particulière à son intégration paysagère, aux spécificités du terrain et à la qualité du sol. Sur un sol remblayé, le risque est de perdre la stabilité souhaitée pour l’édifice. Il faut éviter au maximum ce type de sol en privilégiant un sol naturel qui présentera plus d’assurance pour les fondations du bassin.

Le sol calcaire est le sol parfait pour positionner votre future piscine. Il est à la fois stable, compact et totalement sec. Ce type de sol ne nécessite aucun autre dispositif complémentaire tel qu’un renfort de fondations ou la mise en place d’un système de drains.

Le sol sableux et le sol argileux sont réputés instable. Les pluies le font gonfler et le soleil l’assèche totalement. Installer une piscine sur ce sol nécessite de faire des fondations très solides et renforcées. Le drainage sera obligatoire à mettre en place et un contrôle d’humidité devra être fait régulièrement.

Le sol rocheux est la solution la plus coûteuse pour implanter votre piscine. Il est nécessaire de prendre les services d’un terrassier pour casser la roche présente à l’aide de machines spécialisées. Ces travaux peuvent être très longs et surtout onéreux.

Le positionnement selon le plan naturel

Les éléments naturels sont à prendre en compte pour positionner votre piscine. Un choix cohérent en fonction du soleil, du vent et de la végétation vous permettra de profiter pleinement de votre piscine.

Votre futur bassin doit trouver sa place dans un espace de votre terrain ensoleillé. Cet ensoleillement doit être le plus long possible dans la journée en favorisant la période entre 10 heures et 18 heures qui correspond au temps de baignade. Privilégiez, une orientation sud tout en veillant à ce qu’un obstacle n’obstrue pas le passage des rayons du soleil. N’oubliez pas que le soleil agit directement sur la température de l’eau et vous permet de faire des économies de chauffage.

En positionnant votre piscine, choisissez un endroit à l’abri du vent. Cela évite de faire baisser la température de l’eau, d’amener des salissures dans l’eau et de favoriser l’évaporation de l’eau. L’orientation des skimmers face aux vents dominants permet de diriger naturellement les impuretés vers la filtration.

Enfin, votre piscine ne doit pas être positionnée à coté de grands arbres. Ils apportent de l’ombre et des salissures diverses avec le dépôt des feuilles. Les grands arbres attirent aussi de nombreux insectes et des oiseaux ce qui est assez désagréable lorsque l’on se baigne. L’entretien sera alors plus conséquent. Prenez une attention à certaines espèces d’arbres dont les racines peuvent causer des dégâts sur la structure de la piscine au fil des années.

Le positionnement selon votre habitation

Faire le choix de positionner sa piscine proche de son habitation, c’est s’assurer d’un certain confort : un accès plus rapide à la piscine, plus pratique et un moyen efficace pour surveiller les enfants même de l’intérieur. La dimension esthétique est également à prendre en compte. Proche de votre maison vous pourrez y accéder durant toutes les saisons. Toutefois, plus éloigné de la maison, vous créez un véritable espace de détente et de baignade où les bruits ne dérangeront pas les hôtes de la maison.

L’emplacement doit être choisi également en fonction des raccordements que vous aurez besoin et qui sont raccordés à votre maison. Avant de faire votre choix, vérifier le réseau électrique, le réseau d’eau, le système d’évacuation des eaux et l’assainissement.

Dernier point, soyez attentif au vis-à-vis de votre future piscine. Un emplacement à l’abri des regards est le meilleur moyen de se baigner en toute tranquillité. Cette tranquillité vaut aussi pour le voisinage qui peut être perturbé par les bruits et les cris des utilisateurs de la piscine. Placer sa piscine en bordure de propriété n’est pas le meilleur à faire pour conserver des relations de bon voisinage. Enfin, pensez à prévenir votre voisin de votre projet pour éviter toute plainte future.

Quelles sont les distances à respecter ?

Pour positionner votre piscine, il est nécessaire de consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) ou le Règlement National d’Urbanisme (RNU) de votre commune. Il reprend les obligations et les contraintes que vous devez respecter pour l’implantation d’une piscine. Besoin de connaître les formalités administratives liées à la construction de votre future piscine ? Découvrez notre article.

Quand vous positionnerez votre piscine, vous ne devez pas oublier de disposer de l’espace suffisant et nécessaire au système de sécurité obligatoire (abri de piscine, volet, barrière), et de l’espace détente que vous souhaitez. (plage de piscine en bois, gazon synthétique …)

Les distances d’implantation :

- Vis-à-vis des voisins : elles varient selon les communes entre 2,5m et 5m
- De la voie publique : Si votre habitation se situe près d’un monument classé, il se peut que vous soyez soumis à une autorisation des bâtiments de France.

mini coque piscine

L’emplacement d’une piscine dans un espace réduit

Si on habite en ville, il est possible d’avoir une piscine. Elle devient alors un élément central du jardin.
Dans le cas d’une mini-piscine ou d’une piscine de moins de 10 m2 , il vous faut penser la piscine dans un ensemble de manière cohérente.