Une piscine doit systématiquement s’accompagner d’un local technique capable de protéger les accessoires relatifs à son entretien. Les locaux techniques pour piscine se présentent sous différentes formes et matériaux. Venez découvrir comment choisir votre futur local technique pour piscine !

Quel rôle occupe le local technique d’une piscine

Lors de la construction d’une piscine, l’installation d’un local technique s’avère obligatoire. En effet, ce local permet de protéger les appareils et accessoires nécessaires à l’entretien et à la filtration de l’eau contenue dans le bassin.
Ces installations sont assez encombrantes et chères, sachant qu’elles résistent mal à l’humidité, au froid et à la chaleur, il est préférable de les protéger convenablement. Dans un local, elles sont au sec et surtout, elles fonctionnent dans les meilleures conditions. En plus, la partie technique sera mon contraignante pour l’aspect visuel si elle est dissimulée.

Les différents types de local technique pour piscine

Il existe trois types de local techniques pouvant accompagnés une piscine :

- Le modèle enterré : sans doute le plus esthétique, puisqu’il est totalement enterré à proximité du bassin de la piscine. Le local technique doit se situer sous le niveau de l’eau pour assurer une bonne performance. Les locaux enterrés sont uniquement accessibles par une trappe, ce qui rend la maintenant plus pénible puisqu’il faut la faire à genoux ;

- Le local semi-enterré : celui-ci possède les mêmes caractéristiques que le modèle enterré sauf que cette fois-ci, il se trouve 50 cm sous le niveau de l’eau et il n’est visible qu’en partie ;

- Le local technique hors-sol : ressemblant à un abri de jardin, le local technique est simplement posé sur le sol de votre jardin de préférence sur une dalle plate. Ce type de local est plus visible et plus encombrant, mais il est très pratique pour stocker les bouées et chaises longues si besoin. La maintenance est beaucoup plus simple car les techniciens n’ont pas besoin de se plier en 4 pour avoir accès aux différentes parties. En revanche, le local technique hors-sol possède une exigence : la différence de niveau entre la pompe et le niveau de l’eau ne doit pas excéder les 10 centimètres.
Maintenant, il ne vous reste plus qu’à choisir le modèle de local technique pour piscine qui convient le mieux à vos exigences et à votre extérieur.

La taille et le matériau du local technique

Dans le commerce, vous trouverez toutes sortes de locaux techniques allant de la version minimaliste aux modèles beaucoup plus grand.
En réalité, la taille de votre local technique pour piscine dépend de vos besoins et des appareils que vous choisissez d’utiliser.
Une simple filtration n’aura pas besoin d’un grand espace, tandis que la version chauffante nécessitera plus de place.
Vous pouvez aussi choisir de construire un abri pour jardin dans lequel vous ajoutez tous les accessoires techniques de la piscine. Dans ce cas le local technique devient aussi un espace de stockage pour les outils du jardin et les produits gonflables.
Côté matériaux, le choix est lui aussi varié. Les locaux techniques enterrés ou semi-enterrés sont souvent enfouis sous terre avec un coffre préfabriqués à base de fibre de verre ou de la résine. Sinon vous pouvez aussi opter pour du bois, de la roche ou encore du béton. Les professionnels préfèrent le béton, car il est plus résistant et isolant. À présent, c’est à vous de faire votre choix !